Mission 2014: Année de restructuration et d’innovation

Depuis notre arrivée en décembre 2013, nous avons travaillé  sur la façon ou nous pourrions être plus efficace dans les hôpitaux. Gros défis !

Nous vivons souvent plein de frustrations: le travail n’est pas efficace, personne n’est motivé ou presque dans le travail. Bien que c’est un peu comprenable avec le salaire qu’il gagne. Nous devons sans cesse leur donner des bonus pour qu’il puisse travailler . Parfois nous réussissons à faire 2 chirurgies par jour ! Ici au Burundi, la santé n’est pas une priorité. L’argent, si elle ne va pas dans les poches de la corruption s’en va pour construire des terrains de football. Tout ceci dit, nous avons à coeur la santé de la population pauvre, car nous croyons toujours que c’est par la santé et l’éducation qu’un pays s’épanouit.

C’est drôle à dire, mais c’est dans la capitale à Bujumbura que le travail boite le plus. Lorsque nous allons en région à l’hôpital Rema de Ruyugi, tous le personnel du bloc et des départements travaillent fort et ne compte pas leur heures. Ils ont une conscience sociale de bien soigner leurs pairs.

Deux amis visiteurs sont venus travaillés pour FDOB. Ils ont passés 2 semaines chacun.

Dre Danielle Desloges voulait apprendre la technique du Clou de Sign et traiter des enfants avec pieds bots. Nous avons bien apprécié sa visite , tout en faisant notre jogging plusieurs fois par  semaine avec elle. C’est une marathonienne.

Dr. Guy Grimard, orthopédiste pédiatrique  de l’hôpital Ste- Justine nous a apporté beaucoup par son expertise, ses conseils. Nous avons pu traiter et opérer avec lui des pieds bots compliqués, deux enfants avec Ostéogénèse Imparfaite (Maladie  des os de verre). L’Ostéogénèse Imparfaite est une fragilité excessive des os dû à un défaut congénital. Le traitement pour ces enfants qui en sont atteints est  une grande première au Burundi !

Nous avons reçu en don de la Cie Pega Medical de Montréal : le Clou Fassier- Duval. C’est un clou intra-médullaire  qui allonge lorsque l’enfant grandit. Ce clou est d’une gracieuseté de M. Ariel Adujovne , Dr. François Fassier et Dr. Pierre Duval. Ils nous ont envoyé les clous pour 2 enfants et avant de partir en novembre 2013 nous ont offert l’instrumentation. Ces deux enfants ont été opéré par Dr. Guy Grimard et nous étions ses assistants. Quel beau travail! Nous sommes très fiers pour les enfants qui ont pu bénéficier de ce clou dans chacun de leur fémur. Maintenant, Dr. Grimard partie, nous ferons leurs autres fémurs dans 1 mois environ. Ils pourront éventuellement marcher sans briser leur os comme du verre. Toujours des défis et des innovations, il y a tant à faire…

Dr. Guy Grimard (à gauche) après la chirurgie de Kenny atteint d’ Ostéogénèse Imparfaite. Ce fût un honneur de travailler avec lui. Christopher, Dr. Valentin, Divine et Danièle.

Plus tôt cette semaine, de fortes pluies avec inondations ont affectées Bujumbura et la région rurale en allant vers Gitega. De grosses roches , cailloux, sable et eau descendait des montagnes. Plusieurs personnes ont été emportées par ce flot de rivière qui descendait sur la route. Beaucoup de dommage: maisons écroulées, pertes d’enfants, accidents de voiture, de piétons, etc.

Nous avons reçu un patient , David de 35 ans hier . Son histoire est qu’il est camionneur de métier et qu’il revenait à Bujumbura losque la pluie a commencé. Il a arrêté son véhicule au rebord de la route, pour aller voir à pied à quel endroit il pourrait passer avec son véhicule. À ce moment il a été emporté par une vague d’eau qui descendait de la montagne avec de grosses pierres. Il s’est retrouvé écrasé par une grosse roche et sa jambe droite était fracturé et ouverte.  Il avait été transféré dans un autre hôpital avant de venir nous voir, 4 jours après. Sa jambe avait un odeur nauséabonde , était plein de pus, de sable et de boue. Les os de la cheville étaient morts et en morceaux. Nous avons dû expliquer au patient et à sa famille qu’il devait être amputé.

Il était chagriné.  » je suis camionneur,mon employeur ne voudra plus de moi, car je n’ai plus de pied !  je dois me marier en juillet, ma fiancée ne voudra plus de moi! »  Sa vie vient presque de s’arrêter là. Tout a soudain bousculer pour lui. Les larmes lui coulaient le long de son beau visage, il parlait très bien français.  Une main sur son épaule , je dois dire que notre  empathie a cédé pour la compassion et les émotions. Quoi dire : C’est la vie!, mais la vie n’est pas juste ! Nous espérons tout de même , qu’après 2 mois de guérison de son moignon, il pourra avoir une prothèse et marcher avec et ainsi pouvoir travailler. Que de malheur parfois au Burundi ! Nous trouvons qu’il y en a beaucoup.  J’ai regardé mon Amoureux et lui ai dit : On est chanceux ! Je n’avais pas autre chose à dire. Il était 21:00 et  c’était la St-Valentin. Nous sommes rentrés à la maison….

La semaine prochaine , nous retournons chez les Pygmées pour leur donner des vêtements que Françoise Goupil de Tornatech et les employés ont envoyés du Canada. Ce sera une autre histoire.

Danièle et Christopher !

 

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *